Chroniques littéraires·Polar-Policier-Thriller

« Si tu cherches le diable, tu trouveras tous les diables du monde dans un seul homme »

Sur dix-huit mille assassinats par an aux États-Unis, seulement deux cents sont le fait de tueurs en série. Aussi les forces de police ne privilégient-elles que rarement la piste du serial killer. Lorsque quatre homicides sont commis en quinze jours à New York, selon des modes opératoires complètement différents, personne ne songe à faire un lien entre eux. Personne, sauf John Costello. Documentaliste au City Herald, et obsédé par les serial killers, celui-ci découvre en effet que ces meurtres ont été commis à la date anniversaire d’un meurtre ancien, œuvre à chaque fois d’un tueur en série célèbre, selon des procédures rigoureusement identiques jusque dans les moindres détails. Y aurait-il dans la ville un serial killer qui s’inspire de ses prédécesseurs et leur rend ainsi un funèbre hommage ? En compagnie de Karen Langley, une journaliste du City Herald, et de Ray Irving, détective du NYPD, John va se livrer à la traque de cet assassin très particulier, à l’intelligence aussi fulgurante que morbide et à la virtuosité impressionnante.

[Ce que j’en pense] Ce livre est une vraie bombe, impossible de le lâcher. En fait, ce qui m’a surtout étonnée dans ce livre, c’est que l’on parle d’un serial killer qui reproduit des meurtres d’autres serial killers mais ce n’est pas un thriller méga rythmé. Malgré le nombre élevé de victimes, l’enquête prend le temps de se dérouler. A mon avis, c’est surement pour renforcer le fait que l’enquête est menée réellement par un seul policier, Ray Irving secondé d’un documentaliste et d’une journaliste. Il est vrai qu’il est difficile de mener une enquête à 100 à l’heure avec aussi peu d’effectif.

Si vous êtes passionnés (ou bien « fortement intéressés » on va dire parce que dans ce contexte « passionnés » risque de faire bizarre) par les serial killers, jetez-vous sur ce roman. A chaque fois, je ne pouvais pas m’empêcher d’essayer de retrouver quel serial killer avait été copié et quel serait le suivant sur base des indices semés par le serial writer RJ Ellory. On sent par là que le livre a été préparé et documenté. Et ça, ça me plait. Petite parenthèse, je vous conseille le très bon Serial Killers écrit par Stéphane Bourgoin, spécialiste français des tueurs en série si vous souhaitez vous documenter sur eux.

Les personnages sont vraiment attachants et vrais. Les victimes, avec qui on fait connaissance un peu avant leur meurtre, nous donnent envie de tout faire pour les sauver. Cela m’a même fait verser quelques larmes de savoir que l’issue serait inévitable, surtout pour les deux derniers meurtres (ceux qui ont lu le livre comprendront). A la fin, j’avais l’impression d’être dans le même état d’esprit que les personnages principaux, de ne pas être ressortie indemne de cette enquête.

En conclusion, c’est le deuxième RJ Ellory que je lis et je suis toujours aussi conquise. Un auteur à surveiller de très près donc 🙂 Sur ce, je m’en vais lire une petite romance pour me remettre de mes émotions…

Les assassins – RJ Ellory / Editions Sonatine, 2015, 568 p., 22€

Publicités

Laisser une bafouille

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s