Cinéma·Pot-pourri

« Ça » version 2017 (2)

La date du 8 septembre* approche à grands pas les amis, date à laquelle un certain clown reviendra nous hanter. Des photos paraissent, des articles sont écrits et des bandes annonces sortent pour nous mettre l’eau à la bouche.

Pile 27 ans après le téléfilm en deux parties « Il » est revenu de Tommy Lee Wallace, Pennywise revient pour un nouveau cycle de terreur. Quand on sait que « Ça »  a un cycle d’hibernation avec une période d’éveil tous les 27 ans, le timing est drôlement parfait.

J’ai déjà écrit un article pour déclarer mon amour fascination, obsession pour le livre (d’où le petit « 2 » entre parenthèses dans le titre) et je viens de créer un tableau sur Pinterest pour rassembler toutes les images/oeuvres d’art sur ce livre du grand maître, Stephen King (cliquez sur le clown pour y accéder).

En tout cas je préviens, le premier qui se met sur mon passage le jour de la sortie du film, je le jète en pâture à Penny-chou!

Je vous laisse avec le trailer qui est sorti hier. Il est juste trop bien! Et cette petite musique angoissante que l’on entend quand Georgie répète le « You’ll float too »… Mmmmmm

Petite note, quand le clown a les yeux qui partent dans des directions opposées, ce n’est pas un effet numérique, c’est l’acteur Bill Skarsgård qui le fait de lui-même Oo

*ou le 20 septembre pour la France
Cinéma

« Ça » version 2017

Ceux qui me connaissent bien savent à quel point j’adore le livre de Stephen King, Ça. Ce livre qui a fait faire de nombreux cauchemars. Ce livre qui a entraîné une peur des clowns appelée « coulrophobie ». Ce livre est mon préféré du Maître. Si je ne devais en retenir qu’un seul dans toute ma bibliothèque, c’est celui-là. Je l’ai déjà lu 10 fois en français et une fois en anglais. Mais je ne compte pas m’arrêter là. J’aime tellement ce livre que je ressens le besoin de le relire de temps à autre. J’ai un projet de tatouage, ce serait mon premier et il serait en rapport avec Ça car je veux l’avoir dans la peau.

J’avoue, le téléfilm en deux parties intitulé « Il » est revenu de Tommy Lee Wallace m’a laissé de marbre. Le jeu de Tim Curry, l’interprète du clown, était magistrale. Mais pour le reste, je suis tellement restée sur ma faim que j’en ai été frustrée. J’en attends donc beaucoup de cette nouvelle version. J’espère que l’ambiance sera bien rendue, j’espère ressentir le même malaise que lors de ma lecture, j’espère qu’il n’y aura pas trop de « jump scare » car ce n’est pas de ça/Ça qu’il s’agit et cela risque de dénaturer l’oeuvre originale…

Bref, en attendant, je trépigne comme un gosse qui veut ouvrir ses cadeaux de Noël. Et pour patienter, passons en boucle la bande annonce…

« They float », it growled, « they float, Georgie, and when you’re down here with me, you’ll float, too! »

Musique maestro

« Blue da ba dee » version métal

Oh my God les amis, je viens d’avoir un nouveau coup de coeur musical! Une de mes amies a partagé une vidéo sur son compte Facebook et c’est juste… d’enfer!

Il s’agit d’une reprise de la chanson Blue da ba dee du groupe Eiffel 65 mais en version métal par Jonathan Young & ToxicXEternity.

J’adore cette chanson de base. Elle date de 1999 et à chaque fois que je tombe sur une reprise de cette chanson, je suis sous la charme. Mais là… c’est carrément du level de compèt’…!!!

Je vous laisse juger par vous-même, moi je retourne m’en faire péter les n’oreilles… 0056-ecouter-de-la-musique